mardi 29 avril 2008

mardi... lorsque les gens se voient pleurer à la télé et qu'ils sourient

bonjour

Hier j'ai tenté une petite escapade dans la ville à la recherche d'un super marché qui lui était en dehors de la ville, et bien sur je me suis perdu... après je me suis dit que de toute façon je n'avais pas grand chose à faire d'autre a part finir ma planche et que personne ne m'attendait .... alors je n'étais pas si perdu que ça.... et qu'en fait je me promenais...

des gens sur la grande place de Urbino dimanche dernier.
Et hier soir je me suis maté une émission spéciale sur " grande fratello" une sorte de big brother où tous les participants étaient réuni pour parler de ce qui s'était passé durant cette aventure.
J'ai pas réussi à tenir jusqu'à la fin, alors que d'habitude ce genre de truc me passionne, parce qu'il y a un moment où ils ont commencé à se hurler dessus et ils ne se sont plus arrêté, et je ne comprenais plus rien.

mardi... lorsque les gens se voient pleurer à la télé et qu'ils sourient

bonjour

Hier j'ai tenté une petite escapade dans la ville à la recherche d'un super marché qui lui était en dehors de la ville, et bien sur je me suis perdu... après je me suis dit que de toute façon je n'avais pas grand chose à faire d'autre a part finir ma planche et que personne ne m'attendait .... alors je n'étais pas si perdu que ça.... et qu'en fait je me promenais...

des gens sur la grande place de Urbino dimanche dernier.
Et hier soir je me suis maté une émission spéciale sur " grande fratello" une sorte de big brother où tous les participants étaient réuni pour parler de ce qui s'était passé durant cette aventure.
J'ai pas réussi à tenir jusqu'à la fin, alors que d'habitude ce genre de truc me passionne, parce qu'il y a un moment où ils ont commencé à se hurler dessus et ils ne se sont plus arrêté, et je ne comprenais plus rien.

lundi 28 avril 2008

lundi... quand les filles pleurent devant tant d'amitié...

bonjour

Depuis une semaine je ne fais que de manger, tout le monde ici cuisine parfaitement, mais j'ai toujours faim... je ne comprends pas pourquoi parce que à Paris je me nourrissais normalement et je n'avais pas faim comme ça.
Et donc cette fois à midi je me suis retrouvé seul ( d'habitude on mange a plusieurs ) et je me suis fait des pâtes moi même,( parce que j'étais en Italie et je ne m'étais pas encore fait des pâtes moi même, la blague ! ). Et bien à la fin du repas , j'avais envie de vomir. Et là je n'ai plus faim.... je cuisine vraiment comme une merde. Pas capable de foutre des pâtes dans de l'eau bouillante.

Mais bon je n'ai plus faim ...

mmmmh, voila une expérience qui demande réflexion...

sinon hier soir, j'ai regardé une émission sur la tivù haute en couleur :

j'adore ....

lundi... quand les filles pleurent devant tant d'amitié...

bonjour

Depuis une semaine je ne fais que de manger, tout le monde ici cuisine parfaitement, mais j'ai toujours faim... je ne comprends pas pourquoi parce que à Paris je me nourrissais normalement et je n'avais pas faim comme ça.
Et donc cette fois à midi je me suis retrouvé seul ( d'habitude on mange a plusieurs ) et je me suis fait des pâtes moi même,( parce que j'étais en Italie et je ne m'étais pas encore fait des pâtes moi même, la blague ! ). Et bien à la fin du repas , j'avais envie de vomir. Et là je n'ai plus faim.... je cuisine vraiment comme une merde. Pas capable de foutre des pâtes dans de l'eau bouillante.

Mais bon je n'ai plus faim ...

mmmmh, voila une expérience qui demande réflexion...

sinon hier soir, j'ai regardé une émission sur la tivù haute en couleur :

j'adore ....

samedi 26 avril 2008

samedi... quand ils ne faut pas dire les belles choses avant...

bonjour

En ce moment je decouvre... et je prend mes marques petit à petit... tout ça est tres agréable.
Je m'apperçois de plein de choses, que je passe mon temps à dire " ah c'est drole car en France nous on fait comme ça, ou alors on pense comme ça ..." en fait je devrais pas dire en France , je devrais dire " moi" ...alors je me rend compte avec du concret, de mes habitudes, de ma culture, de mon mode de communication .... bref... j'apprécie.

des croquis fait le week end dernier...



samedi... quand ils ne faut pas dire les belles choses avant...

bonjour

En ce moment je decouvre... et je prend mes marques petit à petit... tout ça est tres agréable.
Je m'apperçois de plein de choses, que je passe mon temps à dire " ah c'est drole car en France nous on fait comme ça, ou alors on pense comme ça ..." en fait je devrais pas dire en France , je devrais dire " moi" ...alors je me rend compte avec du concret, de mes habitudes, de ma culture, de mon mode de communication .... bref... j'apprécie.

des croquis fait le week end dernier...



jeudi 17 avril 2008

jeudi... quand la grondeuse lève son doigt, et que les filles boivent des grenadines.

bonjour

bon normalement je pars demain. En espérant que tout se passe pour le mieux.

et pour le trajet ...

jeudi... quand la grondeuse lève son doigt, et que les filles boivent des grenadines.

bonjour

bon normalement je pars demain. En espérant que tout se passe pour le mieux.

et pour le trajet ...

dimanche 13 avril 2008

dimanche... lorsqu'il serait bon d'être dans tes chaussures.

bonjour

Ces temps ci je n'ai pas souvent mis à jour ce blog, car voilà je m'apprête à enfin quitter Paris pour de vrai, et aller vivre à Urbino le temps de faire ma bd. Je vais faire une sorte d'Erasmus.
voici quelques planches sans les textes pour l'instant pas encore définitives mais c'est pour donner l'ambiance. Pour les couleurs c'est Roro qui les a faites.



Et donc, j'en ai profité pour finir ( dans les grandes lignes ) l'histoire de la rousse ( que j'avais pas mal fait traîner ). Ça y est, il ne me reste plus qu'a faire des entêtes de chapitres afin de mieux rythmer l'album, mais toute l'histoire est faite. Je n'ai plus qu'à la montrer à mon éditeur pour qu'il me dise : " mmmh , il manque une bonne vingtaine de pages ... ou alors il faut en viré une trentaine ... tu choisis."

enfin bon j'espère que le bouclage de l'album ce passera bien.


Sinon pour la boucherie, c'est parti , normalement le bouquin va se faire assez rapidement je crois, peut être pour juin ... mais bon on verra.
voici la couv :

dimanche... lorsqu'il serait bon d'être dans tes chaussures.

bonjour

Ces temps ci je n'ai pas souvent mis à jour ce blog, car voilà je m'apprête à enfin quitter Paris pour de vrai, et aller vivre à Urbino le temps de faire ma bd. Je vais faire une sorte d'Erasmus.
voici quelques planches sans les textes pour l'instant pas encore définitives mais c'est pour donner l'ambiance. Pour les couleurs c'est Roro qui les a faites.



Et donc, j'en ai profité pour finir ( dans les grandes lignes ) l'histoire de la rousse ( que j'avais pas mal fait traîner ). Ça y est, il ne me reste plus qu'a faire des entêtes de chapitres afin de mieux rythmer l'album, mais toute l'histoire est faite. Je n'ai plus qu'à la montrer à mon éditeur pour qu'il me dise : " mmmh , il manque une bonne vingtaine de pages ... ou alors il faut en viré une trentaine ... tu choisis."

enfin bon j'espère que le bouclage de l'album ce passera bien.


Sinon pour la boucherie, c'est parti , normalement le bouquin va se faire assez rapidement je crois, peut être pour juin ... mais bon on verra.
voici la couv :

mercredi 9 avril 2008

mercredi... lorsque l'on reprendra le train bientôt.

bonjour

juste pour dire que jeudi 10 avril je serai en dédicace au Furieux ( 74 rue de la roquette , Paris Bastille ) avec Michael Sanlaville... car Antoine nous a gentiment invité pour la sortie de Noirhomme tome 2 : Sacrifice...
donc si y en a qui sont de le coin... ce sera avec plaisir.

mercredi... lorsque l'on reprendra le train bientôt.

bonjour

juste pour dire que jeudi 10 avril je serai en dédicace au Furieux ( 74 rue de la roquette , Paris Bastille ) avec Michael Sanlaville... car Antoine nous a gentiment invité pour la sortie de Noirhomme tome 2 : Sacrifice...
donc si y en a qui sont de le coin... ce sera avec plaisir.

samedi 5 avril 2008

samedi... lorsqu'il ne faudrait penser qu'aux faits, et rien qu'aux faits.

Bonjour

Alors voila : LA BOUCHERIE va être éditée (normalement) par les éditions warum et je suis très content. Voici le projet de couverture :
Bien sur il a fallut se replonger dedans ( remettre les psd, faire une couv, un 4 eme de couv ), et j'ai très vite compris que j'allais pas pouvoir faire grand choses. Je me suis vraiment aperçu que l'on ne peut pas revenir sur les choses faites. On ne voit plus le projet comme avant, on est plus dans la démarche ...on peut modifier, refaire, décoller, recoller, quand le projet n'est pas encore fini ... mais une fois que dans votre tête il est fini....ça ne sert à rien.
C'est pour ça que lorsque l'on est face à un gros projets comme une bd, un film, ou autre choses, et bien je pense qu'il faut valider les étapes une à une et ne pas y revenir, bien sur quand on a tout sous les yeux et que ça ne vas pas à la fin, il faut bouger.
Mais sinon une fois que c'est bon que l'étape à été validée, il ne faut pas remettre les choses en causes sinon on ne peut pas avancer sur le projet.

- Et pour la vie ?
- Comment ça pour la vie ?
- Pour la vie de tous les jours ? Vous pensez qu'il faut adopter cette méthode ?
- Voyez vous mon cher, je pense que c'est tout à fait adaptable.
- Mais quand même, ce n'est pas triste ces personnes qui ne se remettent en causes que lorsque l'échec est arrivé.
- Oui, mais ils auront vécu durant toute une période sans se douter que l'échec arrivait.... et ne sont ils pas les gens les plus heureux du monde durant cette periode ? Bien plus que celui qui se prépare constamment à un échec éventuel ?
- Oui, surement.
- Après voyez vous ce n'est qu'une histoire de ratio.

samedi... lorsqu'il ne faudrait penser qu'aux faits, et rien qu'aux faits.

Bonjour

Alors voila : LA BOUCHERIE va être éditée (normalement) par les éditions warum et je suis très content. Voici le projet de couverture :
Bien sur il a fallut se replonger dedans ( remettre les psd, faire une couv, un 4 eme de couv ), et j'ai très vite compris que j'allais pas pouvoir faire grand choses. Je me suis vraiment aperçu que l'on ne peut pas revenir sur les choses faites. On ne voit plus le projet comme avant, on est plus dans la démarche ...on peut modifier, refaire, décoller, recoller, quand le projet n'est pas encore fini ... mais une fois que dans votre tête il est fini....ça ne sert à rien.
C'est pour ça que lorsque l'on est face à un gros projets comme une bd, un film, ou autre choses, et bien je pense qu'il faut valider les étapes une à une et ne pas y revenir, bien sur quand on a tout sous les yeux et que ça ne vas pas à la fin, il faut bouger.
Mais sinon une fois que c'est bon que l'étape à été validée, il ne faut pas remettre les choses en causes sinon on ne peut pas avancer sur le projet.

- Et pour la vie ?
- Comment ça pour la vie ?
- Pour la vie de tous les jours ? Vous pensez qu'il faut adopter cette méthode ?
- Voyez vous mon cher, je pense que c'est tout à fait adaptable.
- Mais quand même, ce n'est pas triste ces personnes qui ne se remettent en causes que lorsque l'échec est arrivé.
- Oui, mais ils auront vécu durant toute une période sans se douter que l'échec arrivait.... et ne sont ils pas les gens les plus heureux du monde durant cette periode ? Bien plus que celui qui se prépare constamment à un échec éventuel ?
- Oui, surement.
- Après voyez vous ce n'est qu'une histoire de ratio.